Quel chauffage électrique ?

L’apparition du givre sur les voitures marque souvent le début des problématiques pour tout ce qui concerne le chauffage électrique. Que celui-ci soit choisi ou contraint, notamment si vous êtes locataire ou résident d’H.L.M, il n’est jamais facile de pouvoir se retrouver au sein de cet univers.

En fonction de la superficie de votre logement mais également des contraintes climatiques, le choix d’un système de chauffage électrique va évoluer. Historiquement, le développement de l’électricité à un prix abordable, grâce au programme de nucléaire civil, a favorisé l’essor des convecteurs dans une phase de baby-boom marqué par l’explosion démographique ainsi qu’immobilière.

Face aux évolutions des pratiques et comportements envers les ressources naturelles, ces équipements ont été jugés trop énergivores et peu fiables pour assurer le confort thermique. En remplacement de ces « grilles-pains », les fabricants ont innovés afin de proposer de nouveaux modèles reposant sur le principe de l’inertie. Leur fonctionnement pendant les heures creuses permet d’assurer la température demandée tandis que l’énergie emmagasinée est diffusée au moment des heures pleines pour garantir la stabilité thermique du logement. L’ensemble de la gamme de radiateurs rayonnants et radiateurs à fluide caloporteur voit le jour en permettant à ses utilisateurs de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Confronté à des innovations de plus en plus esthétiques, en raison de progrès techniques de plus en plus difficiles à réaliser en optimisation de produit, le radiateur électrique à fort pouvoir d’inertie mais également le classique radiateur en pierre se dote d’une programmation électronique. Couplé à une sensibilisation des usagers sur l’importance d’une consommation électrique raisonnée, ce virage dans le chauffage électrique garantit de pouvoir adapter l’ensemble des radiateurs chauffage central de votre habitat en fonction de l’emploi du temps familial et ce quelque soit la saison d’installation.