Comment bien se chauffer au bois ?

Les fêtes de fin d’année offrent l’occasion de revoir l’ensemble de la famille, le plus souvent au cœur de la maison familiale et pour les plus chanceux autour d’un bon feu de cheminée ! De plus en plus de personnes se laissent tenter par un retour au source en faisant confiance au chauffage au bois pour atteindre un confort thermique optimal.
Qu’il s’agisse d’un chauffage central ou chauffage d’appoint, bien se chauffer au bois ne s’improvise pas et il est important de connaitre toutes les options disponibles. Pour limiter l’émission de particules fines, il est indispensable de réfléchir sérieusement à la mise en place d’un insert avec porte vitrée.

Cela permet de profiter de la chaleur du feu de bois ainsi que l’esthétisme du montage de briques réfractaires sans risquer l’intoxication de votre atmosphère ou une diminution des performances énergétiques. Pour ceux qui souhaitent investir dans un chauffage au bois, il est tout à fait possible de partir sur la gamme de poêle à bois et à pellets afin d’assurer le juste équilibre entre confort thermique et optimisation des coûts. Moins cher que le bois à l’achat, l’alimentation en granulés se fait très facilement par la présence d’un petit réservoir à proximité immédiate du foyer. Peu importe votre mode de chauffage au bois du moment que celui-ci fonctionne convenablement et pour cela quelques règles doivent êtres respectées.

Au moment de son installation, il est indispensable qu’un spécialiste s’occupe du raccordement de la chambre de combustion aux sorties de toit au moyen d’une fumisterie, le plus souvent Poujoulat, adaptée pour le type de foyer. Tout un ensemble de normes réglementaires existent en fonction de la localisation géographique ainsi que de la configuration de votre habitat. De la même manière, l’entretien régulier du chauffage au bois suppose l’intervention d’un ramoneur au minimum une fois par an, on recommande souvent un double passage avant et pendant la période de chauffe.

Sa mission est d’éliminer les dépôts de suie ainsi que les autres saletés qui se déposent au cours de la combustion dans les raccords et autre tuyaux d’évacuation des fumées. N’oubliez pas que la vérification régulière du tirage de votre poêle est la seule manière de garantir la pérennité de votre système de chauffage. Celui-ci est plus économique que le chauffage électrique et vous assure de disposer d’un design plus esthétique que la présence de nos fameux convecteurs.